Calendrier des travaux comptables de l’entreprise

Toutes les entreprises ont l’obligation d’effectuer des travaux comptables pour respecter la réglementation ou ne serait-ce que pour des besoins de meilleure gestion de leur entreprise. Nous allons vous conduire à travers les 6 travaux comptables que votre entreprise se doit de produire tout le long de l’exercice, en suivant un chronogramme d’exécution.

Comptabilité

Calendrier des travaux comptables à réaliser chaque année

Ce calendrier concerne toutes les entreprises commerciales, sauf les micro-entreprises qui ont des responsabilités et des obligations simplifiées.

Passer les écritures comptables

Tout au long de l’exercice votre entreprise devra s’atteler a tenir sa comptabilité. Il s’agit en pratique, de procéder à l’enregistrement chronologique de tous les mouvements comptables qui retracent les opérations de l’entreprise. Chaque écriture comptable doit être appuyée par un justificatif (factures de ventes, facture d’achat, relevé bancaire…). L’entreprise doit aussi tenir un livre-journal, un grand-livre et un livre d’inventaire.

Il s’agira d’enregistrer tout au long de l’exercice :

  • des achats et frais généraux dans le journal des achats,
  • des ventes ou prestations de services effectuées dans le journal des ventes,
  • des opérations de trésorerie dans le journal appropriée : journal de banque, journal de caisse,
  • des opérations diverses : déclarations de TVA et écritures de paie.

Etablir les situations comptables intermédiaires

Pour améliorer la gestion de l’entreprise et prendre de bonnes décisions, l’entreprise se doit d’effectuer des états comptables intermédiaires qui ne seront pas déposés aux impôts.

Ces situations intermédiaires peuvent être mensuelles, trimestrielles ou semestrielles. La procédure à suivre est donc la même que celle pour l’établissement des comptes annuels de l’exercice.

A titre d’exemple, il peut être judicieux de réaliser une situation intermédiaire au 30 juin quand vous clôturez au 31 décembre. Ceci vous permet d’avoir un état des lieux des 6 premiers mois d’activité.

Réaliser les inventaires

Ils doivent être réalisés, au moins une fois tous les 12 mois, selon une obligation légale. Mais pour des raisons pratiques, ils sont réalisés généralement à la clôture de l’exercice comptable. Mais l’entreprise peut en réaliser, pour ses besoins internes de gestions, des inventaires selon d’autres périodicités.

Ils consistent à faire un état valorisé des éléments actifs et passifs du patrimoine de l’entreprise. Elles servent à contrôler l’existence et la correcte valorisation de ceux-ci.

Les principaux inventaires à réaliser, concernent les immobilisations, les stocks et les caisses en espèces.

Les travaux de régularisation en fin d’exercice

Ils consistent à passer des écritures spécifiques qui sont nécessaires à l’établissement de comptes annuels réguliers, sincères et qui reflètent l’image fidèle des opérations de l’entreprise.

Certains d’entre eux sont établis dans le strict respect de la réglementation et d’autres à des fins de rectification.

Les écritures les plus couramment comptabilisées concernent :

  • les dotations aux amortissements,
  • les charges à payer,
  • les produits à recevoir,
  • les factures non parvenues,
  • les charges constatées d’avance,
  • les dotations aux provisions
  • les prévisions réglementées

Etablir des comptes annuels

Lorsque les opérations de fin d’exercice sont terminées, l’entreprise peut procéder à l’établissement de ses comptes annuels : bilan, compte de résultat et annexe comptable.

Faire la clôture définitive et le lancement du nouvel exercice comptable

Quand l’établissement des comptes annuels d’un exercice comptable est terminé, il est d’usage de passer à la clôture définitive de l’exercice et à l’édition des documents et livre comptables obligatoires.

Les écritures d’à-nouveaux se font à la fin de l’exercice, et sont enregistrées à l’ouverture de l’exercice suivant. Il s’agit ici de reprendre les soldes des comptes de bilan présents à la clôture de l’exercice précédent.

Par la suite il serait intéressant de procéder à l’extourne de toutes les provisions comptabilisées pour la réalisation des comptes annuels de l’exercice précédent. Les écritures d’à-nouveaux et d’extourne lancent le nouvel exercice comptable.

Affecter le résultat

Au terme d’un exercice comptable, il convient d’effectuer une l’affectation du résultat sur l’exercice suivant.

  • S’agissant des personnes morales, il est préférable de se référer à ce qui a été prévu dans le procès-verbal de l’assemblée générale ayant statué sur l’affectation du résultat ou dans la décision de l’associé unique (pour les sociétés unipersonnelles).
  • Pour les entreprises individuelles, le résultat de l’exercice est basculé dans le compte de l’exploitant (compte 108).

Enfin, pour les entreprises qui y sont tenues, il va falloir procéder au dépôt des comptes annuels au greffe.

Nous vous conseillons de confier ces tâches à un cabinet d’expertise comptable dont c’est le métier. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur votre savoir-faire et vos clients.

 

Partagez cet article:

Articles récents

Les commentaires sont fermés.