Comment créer son entreprise quand on est encore jeune ?

Comme le dit l’adage, « la valeur n’attend point le nombre des années ». Vous pouvez créer une entreprise même si vous êtes jeune ou que vous venez tout juste de terminer vos études. Puisque vous manquez pourtant d’expérience ou de fonds pour le faire, voici quelques conseils à suivre afin de mettre toutes les chances de votre côté dans la réussite de votre projet.

Faire une introspection

Posez-vous d’abord les questions quant à vos aptitudes à mener de front un tel projet. En effet, êtes-vous assez motivé pour le faire et quelles en sont les raisons ? Évaluez aussi vos atouts et faiblesses, et si les premiers dominent suffisamment pour vaincre les secondes.

Prenez aussi en compte vos diplômes et votre éventuel savoir-faire dans le domaine. Si vous avez des lacunes, comblez-les par des formations comme celle proposée par Nicolas Serrat. Vous y apprendrez entre autres à devenir auto entrepreneur, à être un bon commercial afin de vous créer une véritable clientèle en partant de rien. Questionnez-vous aussi sur vos aptitudes à être un bon gestionnaire ou un bon technicien.

Évaluer vos possibilités financières

Lors des premières années de votre entreprise, vous ne récolterez pas ou peu de bénéfices. Si vous avez la chance d’habiter chez vos parents, restez-y encore un peu pour laisser à votre entreprise le temps de se développer. Au cas où vous travaillez encore pour une autre entreprise, arrangez-vous pour être disponible à certaines heures de la journée afin de vous occuper de la création de votre entreprise. Garder votre emploi actuel est d’ailleurs un moyen de conserver une rentrée d’argent régulière. Dans le cas contraire, il faut que vous disposiez d’économies qui vous permettront de vous acquitter des premières charges fixes de votre enseigne.

 

Creation entreprise

 

Rechercher des associés

Si vous étiez plusieurs à concevoir votre projet, c’est une bonne chose, car cela vous permet d’avoir des associés dans la mise en place de votre nouvelle activité. D’ailleurs, il vaut toujours mieux être plusieurs que seul pour monter une boîte. Chacun de vous excellant dans son domaine d’expertise respectif, vos diverses compétences constitueront un précieux atout pour la création de votre entreprise.

Posez-vous toutefois les bonnes questions afin de vous mettre d’accord. Avez-vous le même concept de ce qu’est une entreprise ? Êtes-vous d’accord sur la meilleure manière de la développer, sur la répartition des tâches et donc des postes de chacun, sur celui ou celle qui va prendre les décisions, etc. ? Pour qu’une entreprise puisse en effet fonctionner, il faut qu’il y ait un certain niveau d’engagement en temps et en argent de chacun.

Demander l’avis de vos proches

C’est bien d’avoir des idées à mettre en pratique, à condition qu’elles soient exploitables. Ne vous précipitez donc pas à les mettre en œuvre, demandez d’abord l’avis de ceux qui sont plus expérimentés que vous. En vous basant sur leurs avis et conseils, remettez-vous en question et modifiez ce qui doit l’être dans votre projet. Un futur chef d’entreprise doit en effet disposer de grandes capacités d’adaptation, suivant la réalité des marchés ou de la conjoncture.

Se faire accompagner

Dans la même optique, faites-vous accompagner ou assister par des tiers experts dès le début de votre activité. Pour cela, demandez l’aide des organismes d’accompagnement tels que les CCI ou Chambre de commerce et d’industrie, Chambres de métiers et d’artisanat, les réseaux spécifiques pour les jeunes, etc. Des entreprises de gestion ou des enseignes qui proposent un système de tutorat entre de jeunes créateurs d’entreprise et des entrepreneurs expérimentés existent aussi, et vous pouvez demander des conseils.

Leurs services sont la plupart du temps gratuits ou pris en charge par des organismes publics d’appui. Dans une CAE ou une Coopérative d’Activité et d’Emploi, vous pouvez aussi tester en grande nature votre projet sans prendre de risques.

Participer à des concours

Des concours de jeunes entrepreneurs sont aussi organisés régulièrement, des opportunités que vous devez saisir pour vous faire connaître. Des fois, les lauréats y gagnent des financements à taux zéro, une aubaine pour ceux qui recherchent justement des moyens pour financer leurs projets. Y participer vous permet aussi d’être repéré par les médias, car on peut vous inviter dans des émissions télévisées, des salons, etc. Soyez ainsi très réactif quand on vous sollicite pour y participer, la réactivité étant une qualité très recherchée dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Être professionnel

En dépit de votre jeune âge, montrez-vous ainsi très professionnel et sérieux, des qualités qui peuvent compenser votre manque d’expérience. Cela veut dire trouver l’idée du siècle qui peut vraiment marcher, faire des recherches sur le marché qui vous intéresse, connaître les clients susceptibles de s’y intéresser, évaluer les risques encourus, etc.

 

 

Oser frapper aux bonnes portes

N’hésitez pas non plus à prendre les devants, en sonnant aux portes des médias dont vous pourriez avoir besoin pour la promotion de votre nouvelle activité. Pour cela, sachez repérer le bon journaliste qu’il vous faut et frappez immédiatement à sa porte. Faites de même avec les autres entrepreneurs qui pourraient vous donner des tuyaux et astuces et vous ouvrir les portes des réseaux les plus sélects et fermés. Essayez autant que possible d’en faire partie en vous y inscrivant.

Avoir le courage de continuer

La vie d’un entrepreneur n’est pas du tout repos et exige du temps et de l’énergie. Apprenez à vous organiser en élaborant de la manière la plus minutieuse qui soit votre emploi de temps et tenez-vous-y. Même si certains obstacles et la fatigue peuvent vous décourager, tenez bon et croyez dur comme fer en votre projet. Pour y arriver, demandez l’aide de vos proches qui croient également en vos capacités d’entrepreneur.

Savoir s’arrêter à temps

Si vous sentez que votre projet ne va pas aboutir, comme c’est le cas de la moitié des entreprises qui jettent l’éponge au bout de 5 ans, sachez aussi vous arrêter. Certes, un échec est toujours difficile à vivre, mais créer une entreprise est une expérience de plus qui vous permettra de rebondir plus tard. Alors, ne baissez pas les bras, retentez le coup quand vous vous sentirez de nouveau prêt.

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.