Entreprises : Comment emprunter à des particuliers ?

Avec l’évolution du secteur financier actuel, il est désormais possible de faire des emprunts auprès des particuliers. Il n’est donc plus nécessaire de faire appel aux services d’une entité bancaire pour bénéficier d’un financement pour son entreprise. L’existence du « crowdlending » en est la preuve.

emprunter à des particuliers plutôt qu'aux banques

Comment emprunter à des particuliers quand on est une entreprise ?

Le « crowdlending », de quoi est-il question ?

Le crowdlending est un système permettant aux particuliers de contribuer à la mise en place ou la bonne marche d’un projet par l’intermédiaire d’un prêt. Il s’agit donc d’une alternative au crédit bancaire classique.

Simple et commode par son principe de fonctionnement, le crowdlending offre un système de placement plus accessible aux particuliers et un dispositif de prêt plus flexible aux professionnels.

Quid du crowdlending et la règlementation en vigueur ?

La règlementation sur le crowdfunding a connu une importante évolution pour offrir aux particuliers la possibilité de faire des prêts rémunérés. Si l’on considère le cas du crowdlending, les intérêts qui en sont perçus varient dépendamment du niveau de risque encouru. Oscillant entre 4 et 10 %, cet investissement rapporte beaucoup plus que les épargnes habituelles, sans toutefois oublier que le capital y étant investi n’est jamais garanti. Quant à la durée des prêts, celle-ci se fait obligatoirement entre 18 mois et cinq ans.

Une limite de 1 000 euros par projet a été fixée par la loi pour contraindre les particuliers à varier leurs investissements. Cependant, le nombre de projets pouvant être financés n’est pas limité. Pour les emprunteurs, donc les entreprises, chaque projet à financer ne doit pas dépasser le million d’euros, sous peine de pénalisation.

Quel est le coût du crowdlending pour l’entreprise bénéficiaire ?

Les particuliers qui investissent dans les projets de l’entreprise bénéficient du remboursement de leur argent auquel s’ajoutent les intérêts. Calculée en fonction du taux d’intérêt préalablement convenu de 4% à 10 % selon les plateformes, cette somme est bien évidemment à la charge de l’entreprise. Il en est de même pour ce qui est des différents frais relatifs aux prêts.

A celà, s’ajoute la rémunération de la plateforme qui est généralement comprise entre 3 % et 5 % du financement obtenu.

Comparé à un crédit bancaire, le coût relatif au crowdlending est donc nettement plus élevé.

Quels sont les avantages offerts par le crowdlending ?

Le crowdlending permet à l’entreprise de ne pas passer par les banques, surtout lorsqu’il s’agit de financer de petits projets. Plus qu’un simple système de prêt, il favorise la collaboration communautaire, un atout exceptionnel pour la société qui sera bien entourée et bien accompagnée dans la réalisation de son projet.

Comme les prêteurs ont le droit d’exprimer leur opinion sur le projet à financer, ils deviendront donc des ambassadeurs de l’entreprise en cas de réussite de celui-ci.

Quels peuvent être les inconvénients du système ?

Jusqu’à ce jour, le principal inconvénient du crowdlending réside dans le coût élevé des commissions. En effet, en faisant appel à une plateforme spécialisée, ces coûts peuvent atteindre plus de 5 % du financement obtenu.

De même les plateformes s’intéressent exclusivement aux entreprises de plus de 2 ans d’existence. Ce système de financement n’est donc pas adapté aux créateurs d’entreprise.

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.