Ouvrir un restaurant : Les 5 bonnes questions à se poser ?

Vous souhaitez vous lancer et ouvrir votre propre restaurant? Avez-vous pour autant les épaules assez solides pour supporter une telle épreuve? Pour ne pas foncer tête baissée, le mieux est encore de vous poser et de prendre le temps de répondre à ces 5 questions fondamentales.

Ouvrir un restaurant

Ouvrir un restaurant : les questions à se poser

Pourquoi je souhaite ouvrir un restaurant ?

La question mérite d’être posé. Beaucoup de personnes souhaitent créer leur entreprise et chacune d’entre elles pour ses propres raisons. Cependant, pour gérer son projet au mieux (et se re motiver les jours difficiles), il est indispensable de connaitre la raison pour laquelle vous souhaitez ouvrir un restaurant.

Cela peut-être par exemple:

  • une reconversion professionnelle
  • une passion pour la cuisine
  • une envie d’avoir sa propre boite

Cette question vous sera posée lors de la réalisation de votre business plan. Votre réponse sera prise en compte au même titre que toutes les autres parties de votre document. Plus vous serez sûr de vous, plus vous aurez une idée bien précise de vos objectifs, et mieux seront les retours. Qu’il s’agisse de convaincre des partenaires ou pour regonfler votre propre motivation.

Quel type de restaurants ?

Le secteur de la restauration est assez large. Du restaurant traditionnel au food truck en passant par la brasserie, les possibilités sont vastes. Même si les démarches administratives restent les mêmes, il y a un gouffre entre ouvrir un restaurant gastronomique et le Kebab du coin ou encore le camion à pizza (retrouvez de nombreux exemples sur le site www.ouvrir-un-restaurant.com)

Sans compter l’investissement financier, les requis ne seront pas non plus les mêmes. On ne gère pas un restaurant avec une équipe de 3 serveurs et de 2 cuisiniers comment on gère un food truck en solo.

Pour illustrer mes propos, si votre objectif c’est de faire des pizzas, il vous faudra choisir entre:

  • le restaurant-pizzeria,
  • le restaurant rapide et à emporter (dans un local)
  • le camion pizza

Il existe de nombreux sites qui proposent des restaurant à vendre, n’hésitez pas à aller consulter les prix pour vous faire une idée.

Quel nouveau concept est ce que j’apporte ?

Vouloir ouvrir un restaurant c’est bien. C’est cependant loin d’être suffisant. L’image du resto qui fait table pleine tous les midis est loin d’être réalisable dès la première année. Surtout au vu de la concurrence actuelle.  Pour vous donner un chiffre, il s’ouvre, sur Paris, presque 4 restaurants par jour contre 2 fermetures.

Peut-être poussé par les émissions de cuisine (pour ne citer que Top Chef), les Français se lancent de plus en plus dans le milieu de la restauration. La question est donc de vous demander comment vous comptez vous extirper de la masse. Qu’est-ce qui va faire qu’un client va venir manger chez vous plutôt qu’au resto rapide d’à côté?

Le concept fera donc toute la différence, il ne s’agit plus du tout du « je vais ouvrir un restaurant et on verra ». C’est la meilleure solution pour mettre la clef sous la porte dès la première année.

Prenez le temps de bien y réfléchir, cela vous permettra, par la même occasion, de prendre de l’avance sur votre business Plan.

Suis-je assez formé ?

Il y a une grosse différence entre aimer faire la cuisine pour sa dizaine d’amis une fois par weekend et servir 30 couverts 2 fois par jour, toute la semaine. Hormis le fait de savoir cuisiner, vous allez devoir revêtir plusieurs casquettes. Gérer une équipe, ses stocks, savoir faire ses comptes, faire sa campagne de communication, gérer son site internet… autant de taches auxquelles on ne pense pas forcément, et pourtant.

C’est aussi une question à laquelle vous aurez à répondre lors de la réalisation de votre business plan. Anticipez donc, et rendez-vous auprès de votre chambre de commerce. De nombreuses formations vous seront proposées, parfois gratuitement. Autant mettre toutes les billes de votre côté.

Suis-je prêt à faire des sacrifices ?

La restauration est un secteur chronophage. Attendez-vous à plier vos 35 heures de travail en l’espace de 3 jours. Oubliez les 5 semaines de congé payé, mettez de côté votre vie familiale et vos loisirs pendant au moins la première année. Et lorsqu’on demande à un restaurateur combien lui a couté son restaurant, beaucoup aiment à répondre « tout mon temps ».

Ajoutez à cela les moments difficiles et les mauvaises passent. Il serait utopiste de penser que tout marchera comme sur des roulettes une fois votre restaurant ouvert. Sans compter qu’une bonne majorité des restaurateurs ne se versent pas de salaire la première année. Une éventualité à ne surtout pas mettre de côté.

Autant de grains de sable dans les rouages de la création d’entreprise qui risquent d’entacher votre motivation un peu plus chaque jour. Le tout étant d’anticiper au maximum pour tenir bon lors des moments les plus durs.

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.