Comment faire un plan de trésorerie pour entreprise ?

Plan de trésorerie

Toute entreprise a besoin d’évaluer sa trésorerie mensuelle. C’est la raison pour laquelle, le recours au plan de trésorerie est indispensable.

De quoi s’agit-il ? Quel est son rôle ? Comment le réaliser ? Voici les réponses à ces questions.

Qu’est-ce qu’un plan de trésorerie ?

Un plan de trésorerie est un document prévisionnel qui regroupe les encaissements et les décaissements mensuels possibles pour une entreprise durant une année. Il concerne les nouvelles entreprises comme les anciennes.

Il identifie les flux financiers de l’entreprise à venir, et lui permet de prévoir ses dépenses et ses bénéfices ainsi que son solde pour chaque fin de mois.

Le plan de trésorerie est considéré comme un bilan prévisionnel permettant à l’entreprise d’établir une stratégie pour sa gestion financière.

Quel est le rôle du plan de trésorerie ?

Le plan de trésorerie est un outil d’un grand intérêt pour l’entreprise, en particulier si elle est nouvelle. Toute entreprise doit établir son plan de trésorerie pour pouvoir gérer ses revenus et garantir la réussite de son activité.

Parmi les rôles du plan de trésorerie, il y a :

  • Evaluer la capacité financière de l’entreprise pour gérer son activité ;
  • permettre à l’entreprise d’avoir une idée générale sur les dépenses(décaissements) à venir pour s’y préparer ;
  • déterminer le besoin financier de l’entreprise sur le court et le long terme ;
  • reflète l’avenir de la trésorerie de l’entreprise ;
  • l’indentification et la gestion des flux financiers (encaissements et décaissements).

La réalisation d’un plan de trésorerie

Avant de réaliser un plan de trésorerie, il faut savoir que les valeurs sont prises en compte en Toutes Taxes Comprises (TTC). La réalisation d’un plan de trésorerie prend en compte les encaissements (ventes, emprunts et apports) et les décaissements (les achats, l’immobilisation, les impôts…) sous forme de tableau.

La démarche à suivre pour faire le plan de trésorerie de l’entreprise est la suivante :

Les encaissements

Les encaissements prennent en compte plusieurs éléments avec précision ainsi que leur délai de paiement. Au niveau de cette colonne du tableau du plan de trésorerie, on y retrouve en TTC :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • les apports en capital (y compris les augmentations) ;
  • les apports en compte courant ;
  • les subventions ;
  • les produits financiers ;
  • les remboursements d’impôts.

Les décaissements

Pour les décaissements, il faut veiller à prendre en compte les salaires, en plus des points suivants en TTC :

  • Le coût des investissements ;
  • les achats ;
  • les frais totaux (assurance, loyer, transport…) ;
  • les charges sociales ;
  • les taxes, les impôts et les charges ;
  • les reprises d’apports ;
  • les réductions du capital.

Pour déterminer les décaissements à prendre en compte lors de la réalisation du plan de trésorerie, tout dépend de la nature de l’entreprise. Pour ce faire, deux cas de figure existent :

Une nouvelle entreprise

Les nouvelles entreprises trouvent des difficultés à élaborer un plan de trésorerie car elles ne l’ont jamais fait auparavant, et les décaissements à prendre en compte sont difficiles à déterminer. Pour faciliter la tâche, les décaissements sont regroupés en 5 grandes catégories :

  • Les dépenses prévues : prennent en considération le loyer, les salaires, les charges sociales et les charges externes ;
  • les investissements ;
  • les remboursements : dettes fournisseurs, des apports en compte…;
  • les sorties de revenus : les dividendes ;
  • les fiscalités : Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), impôt sur les sociétés, Cotisation Foncière des Entreprises (CFE), Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE).

Une ancienne entreprise

Dans le cas d’une entreprise déjà existante, le plan de trésorerie est facile à élaborer car les décaissements et même les encaissements sont déjà déterminés. Dans ce cas, il suffit de reprendre les dépenses des années précédentes avec les montants associés, et de les évaluer en prenant en considération la possibilité de leur évolution et des modalités de paiement associées.

Il est possible de s’appuyer sur le grand-livre des fournisseurs pour fixer les modalités de paiement.

Lors de la réalisation du plan de trésorerie, il faut toujours prendre en compte les délais de règlement fixés pour remplir les différentes cases du tableau.

Voici un modèle de plan de trésorerie sous forme de tableau :

TrésorerieJanvier Février Mois …
Encaissement
– Apport en capital
– Apport en compte courant
– Subventions
– Vente des produits
Total des encaissements

Valeur 1
Valeur 2
Valeur 3
Valeur 4
Valeur 1 + Valeur 2 + Valeur 3 + valeur 4

Valeur a
Valeur b
Valeur c
Valeur d
Valeur a + Valeur b + Valeur c + valeur d

/
/
/
/
/
Décaissement
– Dépenses
– Dettes fournisseurs
– Achats
– Sorties de revenus
Total des décaissements

Valeur 1′
Valeur 2′
Valeur 3′
Valeur 4′
Valeur 1′ + Valeur 2′ + Valeur 3′ + valeur 4′

/
/
/
/
/

/
/

A lire également :

Partagez cet article:

Articles récents

Les commentaires sont fermés.