Le bon vieux « crédit bancaire » professionnel pour financer votre entreprise

Le crédit bancaire est la forme de financement des professionnels et des entreprises la plus répandue et la plus commune. Elle constitue généralement la première option vers laquelle se tournent de façon systématique les entrepreneurs lorsque ces derniers désirent des fonds pour financer leurs activités. Bien que ce mode de financement soit décrié et que les personnes qui sont à la recherche de capitaux se tournent vers d’autres options qui sont jugées plus avantageuses, il n’en demeure pas moins que c’est un mode de financement qui possède des qualités indéniables.

Crédit bancaire professionnel

Le Crédit bancaire professionnel permet de financer les investissements

Qu’est ce qu’un crédit bancaire professionnel ?

Le terme « crédit ou prêt professionnel » englobe l’ensemble des concours octroyés par les établissements bancaires aux professionnels et aux entreprises selon divers horizons de temps.

Sous sa forme la plus classique, le crédit bancaire consiste à mettre des fonds à la disposition des entreprises en contrepartie desquels, la banque perçoit une rémunération sous la forme d’intérêts. Les intérêts ainsi que les remboursements sont versés, selon des périodicités qui sont stipulés dans la convention de financement. Le crédit bancaire peut également consister au fait que la banque se porte caution ou aval d’une entreprise. L’on parle alors de « crédit par signature ».

Il existe plusieurs types de crédits bancaires classiques que l’on peut catégoriser en fonction de l’horizon des fonds. L’horizon des fonds est un critère très fondamental, puisqu’il impacte les taux d’intérêts pratiqués ainsi que les autres conditions d’octroi de crédit bancaire aux entreprises. Ainsi, on distingue :

  • Les crédits à très courts termes qui sont des facilités bancaires dont l’échéance de remboursement ne dépasse pas 6 mois : découverts, avances de trésorerie, crédit revolving, ligne de crédit, prêt relais,…;
  • Les crédits à court terme dont l’horizon maximum est de 3 ans :
  • Les crédits à moyen terme entre 3 et 7 ans,
  • Et les crédits à long terme qui sont à plus de 7 ans.

A coté de cette catégorisation de base, il existe une pléthore de concours bancaires qui sont développés par les différentes institutions afin de proposer des produits qui les démarquent les unes des autres.

La plupart du temps, l’accès à un crédit bancaire aux entreprises est conditionné par la production d’une garantie qui peut être meuble ou immeuble.

Comment obtenir un crédit bancaire ?

Pour obtenir un crédit bancaire, il faut constituer un dossier de prêt qui comporte un business plan avec les informations précises sur votre entreprise (des points de vue économique, managériales, financières et prospectives), l’objet de la demande prêt, les modalités de remboursement que vous proposez et les éventuelles garanties de que vous souhaitez présenter.

C’est après une étude de votre dossier de demande de prêt que l’institution financière à laquelle vous l’avez adressée vous notifiera sa décision de vous octroyer ou non un concours. Si l’avis est favorable, il pourra y être adjoint les conditions de mises en place ainsi que les modalités de remboursement que la banque souhaiterait.

Quels sont les avantages du prêt professionnel ?

Le principal avantage du crédit bancaire est qu’il est celui qui met à la disposition des entreprises, les plus grands volumes de fonds en comparaison avec les autres types de financement. En outre, c’est avec ce type financement que les entreprises peuvent espérer obtenir les montants les plus importants de concours.

Ainsi il permet de financer une multitude de besoins tels :

  • La trésorerie
  • Les investissements matériels
  • L’immobilier d’entreprise
  • Le rachat de fonds de commerce, de clientèle, de patientèle ou encore de parts sociales
  • La reprise d’entreprise

Enfin, lorsqu’un entrepreneur a recours au crédit bancaire, il conserve le pouvoir de décision au sein de son entreprise. Il peut éventuellement perdre l’abusus de certains biens qu’ils ont été constitués en garantie, mais il conserve l’effectivité du contrôle de son affaire.

Quels sont les inconvénient du crédit aux entreprises ?

Cependant, le crédit bancaire est très décrié par les entrepreneurs parce que c’est le type de financement qui présente les conditions d’octroi les plus dures. En outre, il n’existe presque pas de souplesse dans les conditions qui sont proposées aux entreprises. La banque demandera systématiquement de l’apport et prendra une caution personnelle ou une garantie sur les biens propres des associés.

L’accès au crédit bancaire est vraiment difficile pour les entreprises jeunes ainsi que les entreprises innovantes. Les banques préfèrent sécuriser leurs investissements en optant pour des entreprises connues qui interviennent dans des secteurs économiques pour lesquels les banques ont une maitrise des principaux risques financiers et risques d’exploitation.

Le caractère incontournable des banques et les nouvelles tendances

Toutefois, il est très difficile pour une entreprise d’évoluer sans avoir recours de près ou de loin aux concours du système bancaire. Les banques ont également compris que si elles n’opéraient pas une réelle refonte de leurs processus de financement, elles perdraient une part importante de marché au détriment des autres modes de financement tels que le leasing ou encore l’affacturage.

C’est pourquoi, les banques développent de plus en plus de produits novateurs qui leur permettent de concurrencer les autres modes de financement tout en préservant les acquis sécuritaires de leurs critères de financement. Le prêt participatif en est un bon exemple.

Crédit photo : Merci à © Frédéric Massard – Fotolia.com

Partagez cet article:

Articles récents

Les commentaires sont fermés.