Comment financer l’achat d’une boulangerie ?

Avoir une boulangerie est une excellente solution pour s’offrir des revenus mensuels importants. Cependant, avant de réaliser des chiffres d’affaires aussi élevés, vous devez réussir le financement de l’achat de ce point de vente. Malheureusement, il n’est pas toujours facile d’atteindre cet objectif, d’autant plus qu’il faut un budget conséquent avant d’acquérir cet établissement. Néanmoins, il existe certaines astuces susceptibles de vous aider dans ce cas. Sans plus tarder, voici quelques solutions que vous pouvez donc suivre pour financer l’achat d’une boulangerie !

financement boulangerie

Constituer un apport personnel important

Pour financer l’achat d’une boulangerie, vous devez réunir un apport personnel dans un premier temps. En réalité, l’acquisition de cet établissement nécessite la mobilisation d’un budget important. Cela se comprend d’ailleurs, puisqu’il servira à la fois de lieu de production et de vente. De plus, il vous reviendra d’agencer votre boulangerie à la suite de son acquisition.

Compte tenu de toutes ces prévisions, vous devez alors fournir un effort financier d’environ 150 000 euros. Pour mobiliser cet apport personnel, vous pouvez suivre plusieurs solutions fiables.

L’épargne personnelle

Pour constituer un apport personnel afin de financer l’achat de votre boulangerie, vous pouvez faire recours à votre épargne. Il s’agit de l’ensemble des sous que vous aviez mis de côté en guise de cotisation.

Néanmoins, pour mener à bien cette contribution, il est conseillé d’ouvrir un compte épargne. Vous pouvez le faire auprès de votre banque ou chez n’importe quel établissement bancaire. Tout ce que vous avez à faire, c’est de prévoir certains documents indispensables pour l’ouverture du compte. Il s’agit notamment :

  • de votre pièce d’identité ;
  • d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • d’une attestation de domicile ;
  • du premier versement.
Découvrez aussi :  Lancer votre entreprise : comment s'équiper à moindre coût ?

Dès que le compte est ouvert, vous pouvez l’approvisionner quand vous le voulez afin de constituer votre épargne.

Le prêt Meunier

Le prêt Meunier représente une sorte d’emprunt uniquement réservé aux boulangers. Concrètement, il consiste pour ceux-ci à solliciter un prêt auprès d’un meunier en contrepartie d’un engagement d’approvisionnement. Cette solution vous permettra ainsi de constituer votre apport personnel sans le moindre souci.

Dans le même temps, elle permet au meunier de fidéliser sa clientèle. Autant dire qu’il s’agit d’un partenariat avantageux pour les deux parties.

Investissements auprès de ses proches

Pour constituer un apport personnel, vous pouvez aussi solliciter des investissements auprès de vos proches. Cette solution n’est pas aussi fiable que les autres, mais elle peut également vous permettre d’atteindre votre objectif.

Souscrire un prêt professionnel

S’il est conseillé de constituer un apport personnel en première position, c’est justement pour que vous ayez accès à certains crédits. Sinon, il vous sera vraiment très difficile de trouver un établissement bancaire qui acceptera de financer la totalité de votre projet.

Si vous regroupez une somme importante, vous pouvez alors signer un contrat de prêt professionnel pour financer l’achat de votre boulangerie. Toutefois, votre apport doit être de 30 % du montant du crédit professionnel à débloquer si vous voulez créer une nouvelle enseigne. Par contre, il sera de 20 % si vous souhaitez racheter le fonds de commerce d’une boulangerie déjà installée.

Dès que vous respectez le pourcentage d’apport personnel recommandé, vous pouvez souscrire au prêt professionnel, mais ce crédit est soumis au respect de certaines conditions qu’il convient de maîtriser.

Découvrez aussi :  Comment calculer la capacité d’endettement d’une entreprise ?

Ainsi, la durée de restitution de cet emprunt est calculée selon vos capacités de remboursement et selon votre apport. Le capital emprunté, le total des excédents bruts d’exploitation (EBE) attendu ainsi que votre chiffre d’affaires prévisionnel sont aussi des paramètres qui participent à la détermination de cette durée.

Néanmoins, si vous ne disposez pas d’apport personnel important, vous pouvez consolider la qualité de votre dossier avec des garanties complémentaires. Pour cela, vous devez souscrire une hypothèque sur un bien immobilier dont vous êtes propriétaire. Une caution bancaire ou encore un nantissement sur un placement peuvent aussi vous permettre d’obtenir un financement sans apport de l’achat de votre boulangerie.

Solliciter l’intervention du NACRE

Pour financer l’achat de votre boulangerie, vous pouvez aussi solliciter l’intervention du NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise). Il s’agit en effet d’une aide mise en place pour venir en aide aux créateurs ou aux repreneurs d’entreprise. Lorsque vous y êtes éligible, vous bénéficiez d’un accompagnement de 3 ans.

Pendant cette période, des professionnels vous assisteront pour structurer votre projet. Par la suite, ils le présenteront à des financeurs et à des banques afin de vous aider à obtenir le financement le plus adapté. Leur intervention peut même vous permettre de profiter d’un prêt à taux zéro accordé dans votre région sur une durée de 5 ans maximum. Vous aurez aussi à votre disposition des professionnels qui vous conseilleront sur chaque étape du projet.

Après l’obtention du financement, vous serez toujours accompagné pour lancer l’entreprise dans les meilleures conditions possibles. Des experts vous aideront aussi à prévoir les difficultés financières auxquelles vous pouvez faire face. Ils vous conseilleront également sur le développement de votre boulangerie.

Découvrez aussi :  Peut on créer une entreprise sans argent ?

Le NACRE n’est pas une aide accessible à tous, puisqu’il faut répondre à certains critères. Ainsi, pour profiter de cet accompagnement, vous devez être âgé de 18 à 25 ans ou de 18 à 29 ans en cas de handicap reconnu. Vous serez aussi éligible à cette aide si vous bénéficiez du RSA ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS).