L’affacturage : Financer la trésorerie

L’affacturage est l’un des modes de financement des entreprises les plus utilisés car il leur permet de faire face de la meilleure manière à leur besoin en trésorerie qui est induit par le décalage temporel entre les paiements reçus des clients et les paiements à effectuer envers les fournisseurs. En quoi consiste réellement l’affacturage ? Quels en sont les avantages et comment y avoir recours ?

affacturage

Affacturage : outil de financement de la trésorerie

En quoi consiste l’affacturage ?

L’affacturage n’est ni plus ni moins qu’une forme particulière de mobilisation de créances commerciales à des fins d’escompte.

Dans sa forme classique, L’affacturage est une transaction financière dans laquelle une entreprise vend le montant de ses créances sur ses clients à une date donnée (c’est-à-dire, le soldes des factures on encore échues), à un tiers (appelé le factor), qui lui verse ledit montant en prélevant au passage des frais et des commissions.

Dans une variante que l’on appelle l’affacturage de maturité, le factor ne fait aucune avance immédiate sur le solde des créances clients, mais s’occupe plutôt du fait que le client honore ses engagements dans les délais prescrits, c’est-à-dire sur la maturité. Cependant, si le client n’arrive pas à payer complètement l’entreprise, le facteur le supplée auprès de l’entreprise en versant les sommes dues moins sa commission et continue à effectuer le recouvrement des sommes dues auprès du client.

Les avantages et les inconvénients de l’affacturage ?

Les entreprises ont de plus en plus recours à l’affacturage puisque cela leur permet d’obtenir de l’argent plus rapidement au lieu d’attendre les délais de règlements clients admis qui sont généralement entre 30 et 60 jours après l’émission de la facture. Après l’envoi d’une facture à une société d’affacturage, l’entreprise peut recevoir le solde de ces créances moins la commission du factor et un dépôt de garantie, dans un délai de 48 heures.

Un autre avantage de l’affacturage, est qu’il est adapté au financement d’exploitation courant de l’entreprise. En effet, l’affacturage revient moins cher que les avances en trésorerie des banques et ne dérèglent pas la structure financière de l’entreprise qui a lieu lorsque celles-ci sont utilisées pour financer le besoin en fonds de roulement.

Un autre avantage est pour les Entreprises qui effectuent des opérations à l’international ou qui veulent s’implanter à l’étranger, puisque les factors ont déjà dans la plupart des cas, une large expérience des marchés étrangers et des acheteurs qui s’y trouvent. L’entreprise peut donc s’appuyer sur cette expérience pour assainir ses comptes clients.

Enfin, tandis que les banques se concentrent sur la solvabilité d’une entreprise pour décider de lui octroyer ou non un prêt, les facteurs regardent la bonne santé financière des clients de cette entreprise. En conséquence, les sociétés qui n’ont pas une bonne santé financière ou qui ont un accès limité au crédit bancaire, peuvent avoir accès à un financement en vendant leurs factures.

Aujourd’hui, le raisonnement qui prévaut le plus dans l’affacturage est de promouvoir la mise à disposition des fonds à de petites sociétés à fort potentiel de croissance qui vendent à de plus grandes organisations plus solvables. En ne prenant presque jamais la possession des marchandises vendues, les factors offrent des opportunités plus larges et des services de soutien plus adaptées aux petites entreprises.

Cependant, L’affacturage ne devrait pas être économiquement favorable à une société qui fait sortir des milliers de factures à petits montant, à cause des honoraires de service qu’un factor peut évaluer pour passer en revue chacune d’entre elles pour évaluer le risque.

Les services proposés par les sociétés d’affacturage

De nos jours les services d’affacturage ont évolué et les factors fournissent souvent quatre services clés à leurs clients :

  • Fournir des informations sur la solvabilité de leurs clients éventuels nationaux et internationaux et, dans affacturage sans droit de recours, procéder à l’acceptation du risque de crédit pour les comptes clients « approuvés »;
  • Conserver un historique de paiements par clients (c’est-à-dire, le grand livre de comptes clients);
  • Gérer de façon quotidienne les activités de recouvrement et produire des rapports périodiques ;
  • Effectuer la gestion complète du compte clients des entreprises, de façon externalisée. Ce type de services élimine le besoin en personnel qualifié permanent au sein de l’entreprise ainsi que les charges administratives et les charges salariales qui y sont associées.

Ces services additionnels assurent les entrepreneurs et les dirigeants d’entreprise contre une source majeure de crises de liquidité et de gestion efficace des capitaux propres.

Comment bénéficier de services d’affacturage de qualité ?

De nombreuses entreprises d’affacturage existent sur la place financière. Les établissements financiers classiques, ayant compris que ce moyen de financement pourraient leur tirer des parts de marchés compte-tenu des avantages manifestes qu’il présente, ont créé des filiales spécialisées dans la fourniture de services d’affacturage.

Dans tous les cas, il faut faire attention aux types d’affacturages consentis, aux taux pratiqués ainsi qu’aux zones de couverture territoriale afin de choisir la société d’affacturage qui cadrent le mieux à vos besoins. Il ne faut pas occulter les services additionnels qui sont désormais proposés par les sociétés d’affacturage.

Vous pouvez aussi bénéficier des services d’un courtier en financement professionnel ou spécialisé dans l’affacturage tels que :

Share this post:

Recent Posts

2 Comments

  1. Crédit de trésorerie entreprise says:

    L’affacturage est surtout devenu le mode de financement court terme le plus important utilisé par les entreprises, puisqu’il dépasse désormais l’escompte bancaire.

  2. Bérangère says:

    L’affacturage est une solution intéressante dans la mesure où les clients ne sont pas au courant, car on peut risquer de détériorer la relation en les considérant comme « risqués ».