Comment choisir un constructeur de parcs d’aventure ?

choisir un constructeur de parc aventure

Le projet de construction d’un parc d’aventure ou d’accrobranche est très sensible et nécessite beaucoup d’attention. C’est pourquoi il faut choisir le constructeur de parcs d’aventure avec minutie au risque de connaitre du retard dans votre plan d’exécution ou de perdre de l’argent. Comment choisir son entreprise de construction pour parc d’aventure ? On vous dit tout ici.

L’ancienneté de l’entreprise de construction

Le premier critère à évaluer, c’est l’ancienneté de l’entreprise. Une société qui exerce depuis des années dans le domaine est plus crédible qu’une firme qui est nouvelle sur le marché. En effet, on suppose que les entreprises les plus anciennes possèdent une plus grande expérience en raison de leurs nombreuses années d’activité. Pour limiter les risques dans l’exécution de vos projets, il est judicieux de recourir à un professionnel qui a déjà fait ses preuves dans le domaine. Ainsi, vous pouvez opter pour les services d’une entreprise comme UpConcept qui a déjà de nombreux projets de qualités réalisés à son actif.

Pour trouver une société de construction, vous pouvez également vous fier au bouche-à-oreille. Demandez l’avis de plusieurs personnes quant à la qualité des services du professionnel que vous souhaitez employer. Vous pouvez également chercher les avis de précédents clients sur internet. C’est aussi un moyen efficace de s’assurer de la qualité des services d’une entreprise. Plus, une firme reçoit des avis positifs, plus il existe de chances que ses travaux soient qualitatifs.

Le statut juridique et la situation financière de la société

Les entreprises de construction ont le choix entre plusieurs statuts juridiques. Si vous optez pour un artisan professionnel, en cas de manquement, il détient la totale responsabilité de vous dédommager.

Découvrez aussi :  Estimer un budget pour l'asilage de colis

En revanche, ce n’est pas le cas pour une firme sous le régime des sociétés à responsabilité limitée (SARL). Si le chantier venait à être arrêté, la société a la possibilité de se mettre en liquidation et dans ce cas, vous n’aurez aucun recours. C’est pourquoi il faut bien analyser le statut juridique du constructeur de parcs d’aventure avant de solliciter ses services. Outre la vérification du numéro SIRET ou du numéro SIREN, vous devez aussi vous assurer de la situation financière de l’entreprise. Cette démarche vous permettra de savoir si :

  • l’entreprise traverse une mauvaise passe financière ;
  • la firme est en faillite ;
  • la société a une bonne santé financière ;
  • l’entreprise est en liquidation.

Ces informations ne sont pas cachées. Vous pouvez voir le numéro SIRET ou SIREN sur les devis de l’entreprise.

Par ailleurs, vous devez vérifier si la société détient une garantie décennale. Cette dernière couvre tous les dommages qui peuvent survenir dans le parc après la fin des travaux sur une période de 10 ans.

Analyser les labels de qualité proposés par l’entreprise

L’analyse des labels de qualité proposés par la firme est un critère facultatif. Un constructeur de parcs d’aventure compétent et fiable peut ne pas avoir un label de qualité. D’ailleurs, très peu d’entreprises de construction font la demande d’un label de qualité, car il faut payer pour l’avoir.

Il existe plusieurs labels dans le domaine de la construction. On pense par exemple à AB5, CAPEB, et à Quali’Bois. Chaque label à sa signification et sa valeur. Toutefois, il est conseillé d’opter pour un label délivré par un organisme public.

Découvrez aussi :  Qu'est-ce que l'impartition TI ?

Évaluez le devis proposé par la firme de construction

Une fois que vous avez soumis votre projet à l’entreprise de construction, il est important d’analyser le devis qu’elle vous proposera. Le document doit être fondé sur des plans de construction établis par une professionnelle dans le domaine.

Vous devez également faire attention au rapport qualité prix. Il est préférable de payer un peu plus pour un équipement de qualité que de payer moins pour des équipements qui ne dureront pas dans le temps.