Foodtech : définition, typologie

« L’alimentation autrement », voilà en deux mots un résumé du phénomène Foodtech. Une application mobile pour commander ses courses, se faire livrer un repas chez soi, un potager virtuel… Les innovations en la matière ont explosé en quelques années. L’appétit des investisseurs a lui aussi été aiguisé si l’on se réfère aux incroyables levées de fonds réalisées aux États-Unis, en Europe ou encore en Inde. Concrètement, qu’est-ce qu’une Foodtech ? Et quels sont les différents types de Foodtech ?

Ce qu'il faut savoir sur les Foodtech

Définition de Foodtech

C’est un anglicisme qui fait référence à une startup alliant la technologie — plus précisément le numérique — et le domaine de l’alimentation, sa production et sa distribution.

Le concept est donc né du développement fulgurant des moyens de communication digitaux et d’un besoin de rafraichir le secteur de l’agroalimentaire. Il est vrai que ce dernier a subi une industrialisation sans précédent.

Les Foodtechs tentent alors de rapprocher producteurs et consommateurs en proposant des services innovants. Objectif ? Se nourrir autrement et surtout mieux. Ces startups ont également compris qu’il fallait davantage coller au nouveau mode de vie hyper connecté du grand public.

Pourquoi y a-t-il un tel engouement autour des  Foodtech ?

Les consommateurs sont de plus en plus soucieux de la qualité de leur alimentation. Sans oublier que les industriels et les distributeurs font de peu chose, sinon rien, pour rassurer leurs consommateurs. Leurs attentes ont donc beaucoup changé.

Les Foodtechs corrigent ce manque en proposant de la nourriture de qualité et mettent l’accent sur la découverte : l’histoire du producteur, de nouvelles saveurs. Bref, les Foodtechs misent sur le sentiment de proximité entre le producteur et le consommateur, la qualité nutritionnelle et la variation des plaisirs.

Les différents types de Foodtech

Les box

Commander des « kits repas », des paniers de fruits et légumes, des coffrets de produits du terroir, du bio, des boissons, avec ou sans abonnement. Parmi ces Foodtechs qui ont misé sur les box, l’on pourra citer Cook’n Box, QuiToque, MaBièreBox, La Boite du fromager, Monpotager.com, etc.

Les winetechs

Comme leur nom l’indique, ces winetechs souhaitent partager leur passion pour le vin et le monde de la viticulture en général. À chacune sa manière d’y parvenir : VineaBox pour découvrir les vins de France et du monde, la plateforme de financement participatif WineFunding, IdealWine, etc.

Les Foodtech de livraison

Leur spécialité : la logistique. Il y a les géants comme Allo Resto qui livrent toutes sortes de repas à domicile, DigiFood qui propose ses services pendant les rencontres sportives et culturelles, Epicery ou encore Deliveroo.

Les Foodtech de repas solidaires

Ce sont les startups qui luttent principalement contre le gaspillage alimentaire et qui prônent le partage. Elles fonctionnent davantage comme des réseaux sociaux. Exemple : Super Marmite, Partage Ton Frigo…

Les applications dédiées à la nutrition

À chacune sa spécialité, mais l’objectif est d’accompagner le consommateur vers une meilleure alimentation : Kwalito, HAPI fork, etc.

Les Agtech

Donner un coup de jeune au secteur de l’agriculture et mettre en place une nouvelle agriculture durable et plus respectueuse de l’environnement. Tel est l’objectif des Agtechs comme Agripolis, pionnier de l’agriculture urbaine ou encore Micronutris qui veut démocratiser les insectes dans nos assiettes.

Share this post:

Related Posts

Comments are closed.