Quels sont les critères pour bien choisir le statut d’une entreprise ?

Les différentes formes juridiques
Les différentes formes juridiques

Vous ne savez pas quel statut juridique choisir ? Il est important de bien cerner les inconvénients de chaque statut, et de prendre en considération sa situation personnelle, afin de mieux faire son choix, et d’éviter les impasses. Définir un statut juridique doit être fait en fonction des conséquences que vous pouvez avoir en terme d’impôts et de charges sociales, si ces conditions ne sont pas prises en compte, une entreprise peut faire faillite, et ne pas aboutir à son projet à cause des impôts, raison pour laquelle chaque entrepreneur est lié selon sa situation à un statut juridique spécifique.

Choisir un statut pour mon entreprise : en quoi ça consiste ?

Un statut à choisir pour son entreprise doit comprendre plusieurs critères qui doivent être pris en compte par l’entrepreneur, afin qu’il ne se retrouve pas dans une situation critique, où il serait endetté. Ces critères comprennent les éléments qu’on vous cite dans la liste qui suit :

  • Le capital social de la personne ;
  • Le nombre de dirigeants (ou associés) ;
  • Statut social de la personne (fonctionnaire, non salarié, etc.) ;
  • Impôts sur les revenus.

Selon ces critères, vous devrez être éclairés sur quel statut choisir, afin de ne pas vous retrouver endettés, sans pouvoir verser les impôts que vous devez, en particulier lorsque la société n’a pas de fonds, et que vous avez choisi une formule de prêt bancaire, mais le plus souvent, les entrepreneurs choisissent la S.A.R.L, qui doit être représentée par au moins deux associés ou dirigeants. La plupart optent pour ce statut, car il a beaucoup d’avantages, et qui s’engagent à faciliter l’engagement des entrepreneurs, à les aider à mener à bien leur projet, raison pour laquelle de nombreuses personnes qui se lancent dans des projets commencent par faire évaluer le coût de ce dernier, par une étude du marché, en fonction du capital de la société, ainsi que des fonds s’il y en a. Pour un seul dirigeant par exemple, la personne ne devra pas choisir une S.A.R.L, mais plutôt une E.U.R.L, ou une S.A.S.U, tout dépend des avantages apportés par le statut choisi, car certaines formes proposent même des aides dont bénéficient les entrepreneurs s’ils remplissent les conditions d’attribution. C’est pour cela qu’il faut bien étudier sa situation, afin d’éviter, ou d’avoir moins de frais d’impôts et de sécurité sociale, pour terminer le projet dans les délais prévus.

Comment choisir un statut pour mon entreprise ?

Le choix d’un statut pour son entreprise, même s’il paraît difficile pour certains d’adapter une forme à leurs besoins, la clé se trouve dans le fait de bien se renseigner avant de valider un choix final.
Plusieurs statuts juridiques existent, nous vous en citons quelques uns dans la liste suivante :

  • S.A.R.L : société à responsabilité limitée ;
  • E.U.R.L : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ;
  • E.I.R.L : entreprise individuelle à responsabilité limitée ;
  • S.A.S.U : société par actions simplifiée unipersonnelle ;
  • S.A.S : société par actions simplifiée ;
  • S.A : société anonyme ;
  • S.N.C : société en nom collectif.

Le mieux serait de choisir un statut qui ne vous poursuit pas sur vos biens personnels, au cas où le projet ne prendrait pas la tournure prévue, c’est d’ailleurs le cas de l’entreprise individuelle. Par contre, la S.A.R.L est choisie par les entreprises familiales en particulier, pour la protection des biens personnels qu’elle offre, du capital minimum qui n’est que symbolique, et l’avantage que les dirigeants peuvent être de la même famille et ne doivent pas obligatoirement être salariés.

Choisir un statut qui convient à mon entreprise et à ma situation

Il est important de prendre en compte certains paramètres pouvant contribuer à l’avancement de votre projet, mais également de vous aider à le mener à bien, sans que vous n’ayez peur des possibles représailles qui peuvent avoir lieu, dans le cas où une application de procédures contraignantes vous prendrait de court. Il est possible d’avoir un choix en de simples clics, par des générateurs, ou des simulateurs dits « comparateurs de statuts juridiques », en ligne et sans engagement, qui filtreront les propositions en fonction des besoins remplis préalablement dans un formulaire toujours en ligne, afin de vous aider au mieux dans la quête de la bonne offre.

Partagez cet article:

Articles récents

Les commentaires sont fermés.