Comment créer une microentreprise ?

Créer une micro-entreprise

Vous voulez être un micro-entrepreneur afin de pouvoir compléter votre activité principale en exerçant un travail ? Devenir un micro-entrepreneur peut vous permettre d’avoir des profits sur la comptabilité et sur les obligations fiscales ou sociales qui conviennent au mieux à votre projet, mais aussi de vous concentrer sur le développement de votre activité.

Quels sont les éléments majeurs pour pouvoir créer une microentreprise ? Pour une microentreprise, quels sont les avantages et les inconvénients ?

Qu’est-ce qu’une microentreprise ?

Une autoentreprise ou une microentreprise se compose d’une simplification de régime pour les entreprises individuelles. Il autorise une création plus facile d’une société qui a un but lucratif et de pouvoir tirer profit des procédures fiscales et des démarches administratives.

Avant de pouvoir créer et de vous lancer, vous devez connaître les avantages et les inconvénients d’une microentreprise et du statut d’un micro-entrepreneur.

  • Vous devez être majeur ou mineur libéré.
  • Vous ne devez pas avoir déjà un travail non salarié.
  • Vous devez être résident en France.
  • Pour pouvoir ouvrir une microentreprise en France, vous devez vous munir d’une carte séjour temporaire si vous êtes un étranger.

Vous devez savoir que les démarches administratives sont très simples si vous les comparez avec d’autres entreprises à caractère juridique comme les (SARL, EURL, etc.). Une création simplifiée ne va pas vous obliger à avoir un apport de capital.

Que faire avant de créer une microentreprise ?

Si votre secteur d’activité nécessite de faire des formations ou des stages, vous êtes dans l’obligation de les faire dans des centres de formation pour entreprises qui se situent dans votre région.

Si vous voulez exercer une fonction libérale ou artisanale, il est conseillé de faire un SPI (stage de préparation à l’installation). Son objectif est de fournir à vos employés ainsi qu’à vous-même en tant qu’entrepreneur, des bases solides sur comment gérer au mieux une entreprise. Mais aussi, elle aborde toutefois, des modèles sur le développement des contraintes juridiques et comptables de votre société afin de vous ouvrir toutes les possibilités de l’entrepreneuriat. Assister à ce type de stage n’acquiert pas des conditions.

La durée d’un stage de préparation à l’installation n’est pas définie, au contraire, le programme qu’il propose dure dans les 30 heures qui sont réparties sur 5 ou 6 jours maximum.

Le programme est très diversifié et vous permet de vous initier à la gestion de votre entreprise. Il se divise en différents thèmes, comme le régime fiscal et social, la gestion commerciale, la structure juridique et bien d’autres.

Comment créer sa propre microentreprise ?

Pour pouvoir créer librement votre autoentreprise, vous êtes obligé de faire une déclaration de votre activité chez l’administration qui consiste à avertir les institutions fiscales et sociales. De plus, les essentielles informations que vous devez donner de votre projet sont :

  • votre nom,
  • une adresse personnelle,
  • une adresse professionnelle, si vous en avez,
  • l’activité de votre projet,
  • le régime fiscal et social que vous avez choisi.

Si votre activité est de nature professionnelle libérale, vente, prestation de services ou autres, vous êtes dans l’obligation d’avoir un régime social pour les employés non salariés, et choisir entre la CIPAV et RSI (régime des indépendants). Toutefois, quand vous créez une seconde microentreprise et que vous êtes déjà salarié, vous ne pourrez pas accaparer deux régimes en même temps. Alors, vous resterez dans le régime général de la sécurité sociale.

Déclarer sa microentreprise

Afin de déclarer votre activité, les démarches sont facilement réalisables sur place, par courrier et même en ligne. Tout ce que vous aurez à faire est de remplir un formulaire qui sera ensuite transmis à l’URSSAF pour qu’il soit à son tour communiqué au service des impôts.

Avoir une assurance professionnelle

En tant que micro-entrepreneur que vous êtes, avoir une assurance professionnelle est très important et obligatoire dès le départ, car elle vous permet de couvrir toutes les complications possibles accolées à votre activité afin de pouvoir protéger vos biens et de vous avertir contre les éventuels dégâts. Elle permet également de protéger vos revenus.

L’activité de votre microentreprise dépendra de vous souscrire à une assurance professionnelle. En effet, elle est obligatoire pour les artisans et facultative pour les prestataires de services.

Partagez cet article:

Articles récents

Les commentaires sont fermés.