Compte bancaire auto-entrepreneur : obligation et fonctionnement

La question de l’ouverture d’un compte bancaire se pose généralement bien vite pour les nouveaux auto-entrepreneurs.

Le régime de la micro-entreprise est en France la façon la plus simple de créer une entreprise. Cependant, l’auto-entrepreneur reste un professionnel comme les autres. Il doit à ce titre faire preuve de rigueur dans la gestion de son entreprise… Et notamment de ses finances.

Est-ce obligatoire d’ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur ? Quelle est son utilité ? Comment bien le choisir ? Cette rubrique détaille pour vous ce qu’il faut connaître sur le compte bancaire auto-entrepreneur.

Compte bancaire auto-entrepreneur
Compte bancaire auto-entrepreneur

Ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur, est-ce obligatoire ?

La plupart des auto-entrepreneurs sont tenus d’ouvrir un compte bancaire pour leur activité. On parle alors de « compte bancaire dédié ».

Une obligation pour la majorité des auto-entrepreneurs

L’ouverture d’un compte bancaire auto-entrepreneur est obligatoire lorsque l’entrepreneur réalise plus de 10 000 € de chiffre d’affaires annuel sur deux années consécutives. Cette obligation est prévue par l’article L613-10 du Code de la sécurité sociale.

Autrement dit, l’ouverture d’un compte dédié n’est jamais obligatoire avant deux années d’activité. Elle pourra ensuite l’être selon le chiffre d’affaires réalisé. Mais, dans ce cas, l’auto-entrepreneur dispose encore d’un délai : il a 12 mois pour se conformer à cette obligation.

C’est la loi Pacte de mai 2019 qui a assoupli l’obligation d’ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur. L’objectif : éviter de faire peser sur les micro-entrepreneurs des frais bancaires trop importants au regard de leur chiffre d’affaires annuel.

Auparavant, tous les auto-entrepreneurs y étaient soumis, quel que soit le chiffre d’affaires réalisé. Ils disposaient cependant d’un délai de 12 mois pour se conformer à cette obligation.

Comment utiliser le compte bancaire auto-entrepreneur ?

C’est sur le compte auto-entrepreneur que doivent transiter toutes les opérations financières liées à l’activité indépendante :

  • les encaissements (le chiffre d’affaires),
  • les dépenses de l’auto-entrepreneur, telles que l’abonnement à des outils, le matériel ou la location d’un bureau,
  • le paiement des charges sociales et des impôts (impôt sur le revenu, CFE, TVA…),
  • le prélèvement de la rémunération vers le compte courant personnel.

Aucune transaction de nature personnelle ne doit en principe apparaître sur ce compte, comme les achats du ménage. Si l’auto-entrepreneur est également salarié, son salaire doit bien sûr être versé sur un autre compte.

Si l’auto-entrepreneur exerce plusieurs activités sous ce statut, il regroupe toutes les transactions financières sur un même compte.

Compte bancaire auto-entrepreneur : compte pro ou compte classique ?

L’obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié ne signifie pas que l’auto-entrepreneur doit ouvrir un compte bancaire professionnel. En effet, l’expression « compte bancaire dédié » signifie simplement que le compte bancaire doit être exclusivement affecté à l’activité professionnelle, sans interférence avec des opérations de nature personnelle.

Le compte bancaire auto-entrepreneur doit ainsi regrouper tous les décaissements et encaissements liés à l’activité indépendante.

Il n’est à ce titre pas obligatoire d’ouvrir un compte bancaire professionnel. L’auto-entrepreneur peut tout à fait choisir d’ouvrir un compte classique, comme les particuliers.

C’est une différence de taille avec les sociétés, qui sont tenues d’ouvrir un compte pro pour y déposer leur capital social. L’auto-entrepreneur, lui, exerce en son nom, car son entreprise n’a pas la personnalité juridique. C’est pour cette raison qu’un simple compte ouvert avec son nom suffit.

Cependant, ces développements sont à relativiser. Dans les faits, les banques exigent généralement l’ouverture de comptes bancaires professionnels… ou de « comptes bancaires auto-entrepreneur », souvent une simple appellation commerciale.

Pourquoi ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur ?

Même si cela n’est pas toujours obligatoire, ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur est fortement recommandé.

Le micro-entrepreneur est un professionnel indépendant, au même titre que les chefs d’entreprise ayant choisi l’entreprise individuelle ou la société.

À cet égard, il doit gérer sa trésorerie avec rigueur et professionnalisme. Le premier réflexe est de séparer vie personnelle et vie professionnelle, afin d’éviter toute confusion.

Ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur présente ainsi plusieurs utilités :

  • Faciliter la gestion de la trésorerie et la tenue de la comptabilité du micro-entrepreneur,
  • Apporter transparence et clarté, notamment en cas de contrôle de l’administration fiscale ou de l’URSSAF.

En outre, ouvrir un compte bancaire de nature professionnelle peut apporter des avantages supplémentaires réservés aux indépendants.

Parmi eux : l’acquisition d’un TPE, la nomination de co-titulaires ou l’octroi de découverts adaptés aux flux de trésorerie. Il est également possible d’échanger avec un conseiller bancaire formé aux besoins particuliers des chefs d’entreprise.

Comment ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur ?

Où ouvrir un compte bancaire auto-entrepreneur ?

De nombreux acteurs bancaires proposent aujourd’hui des comptes bancaires auto-entrepreneur. On retrouve parmi eux les banques traditionnelles, mais ce ne sont pas les seules. Depuis quelques années, les néobanques et les banques en ligne prennent leur essor.

Certaines sont d’ailleurs spécialisées dans les comptes bancaires freelance et auto-entrepreneur.

La différence entre banque en ligne et néobanque se situe sur un plan juridique. Les néobanques n’ont pas de licence bancaire, au contraire des banques en ligne. Elles sont cependant agréées par l’ACPR, gage de sérieux.

L’ouverture d’un compte en ligne est simple et rapide, mais certaines personnes sont rassurées à l’idée de pouvoir rendre visite à un conseiller dédié. C’est là tout l’avantage des banques traditionnelles.

Comment choisir son compte bancaire pour micro-entrepreneur ?

Il existe une large variété de comptes bancaires auto-entrepreneur sur le marché. Leurs caractéristiques et leur prix peuvent varier considérablement d’un compte à l’autre.

La meilleure façon de choisir est de faire le point en amont sur ses besoins. Tout dépend ici de l’activité exercée. Souscrire un prêt est-il nécessaire ? Faut-il aller déposer des espèces régulièrement ? Un chéquier et une carte bancaire sont-ils indispensables ? L’activité nécessite-t-elle l’usage d’un TPE ? Etc.

Il faut également bien étudier les critères d’ouverture. Certaines banques exigent par exemple la perception d’un revenu mensuel minimum, ou un premier dépôt.

Le coût est également une donnée à prendre en compte. Il convient ici d’étudier le coût mensuel de tenue du compte bancaire, mais également tous les frais annexes, tels que les frais de virement ou les frais à l’international.

Il existe de plus en plus de comptes pro dédiés aux auto-entrepreneurs. Les services sont limités au minimum et le coût est peu élevé. C’est le cas de Qonto, Shine ou encore N26. L’auto-entrepreneur peut également contacter sa banque habituelle et négocier avec elle l’ouverture d’un compte dédié.

Partagez cet article:

Articles liés

Les commentaires sont fermés.