Comment choisir son Terminal de Paiement ?

L’apparition du terminal de paiement électronique (TPE) en France, au début des années 80, a profondément modifié les échanges monétaires et le comportement des clients. Plus récemment, depuis le développement de la technologie « sans contact« , les Français plébiscitent plus que jamais la carte bancaire. Selon un récent rapport de Payments Europe, l’un des représentants de l’industrie des paiements par carte, ils étaient plus de 80 % à la considérer comme un moyen de paiement efficace et rapide. Les commerçants interrogés sont également conquis par son aspect sécurisé. Il est donc plus que jamais devenu indispensable de se doter d’un terminal de paiement. Pourtant, faire un choix éclairé parmi les différentes offres proposées s’avère bien souvent compliqué. Vaut-il mieux privilégier sa banque ou des acteurs indépendants ? Location ou achat ? Terminal de paiement fixe, mobile, portable ou virtuel ? Panorama et décryptage des solutions actuelles.

Qu’est-ce qu’un terminal de paiement électronique (TPE) ?

Le terme « terminal de paiement électronique » est peu employé au quotidien et peut donc paraître un peu obscur. On parle plus volontiers d' »appareil CB« , de « terminal carte bancaire« , de « machine à carte » ou encore de « lecteur de carte bancaire« . Le TPE est un appareil qui permet l’acceptation de transactions par carte bancaire de façon instantanée et sécurisée.

Le terminal de paiement électronique d’un point de vue technique

Le TPE se présente avant tout sous la forme d’un boitier en plastique. Tout est ensuite une question de design du fabricant, de la génération de l’appareil, de la gamme choisie… On y retrouve bien souvent :

  • Un écran avec un certain nombre d’informations (heure, montant,…).
  • Une ou deux fentes destinées à l’insertion de la carte bancaire.
  • Une imprimante pour les reçus des clients ou les documents utiles au commerçant.
  • Un clavier sur lequel le commerçant peut naviguer dans le menu, taper le montant et, pour le client, son code.
  • Très souvent maintenant un capteur « Near Field Communication » (NFC) pour les paiements sans contact par carte bancaire ou téléphone.
  • Différents ports pour les branchements.

Pourquoi un terminal de paiement électronique ?

Le TPE est un véritable atout pour une entreprise. Moderne, il permet avant tout de sécuriser les transactions, évitant ainsi toute fraude. C’est aussi un gain de temps considérable : fini de compter les billets et d’aller à la banque déposer les chèques ou espèces. On peut aussi y gérer sa comptabilité et ses stocks. De nouvelles fonctionnalités sont proposées aujourd’hui : acceptation des cartes « Tickets Restaurants« , paiement en plusieurs fois, connexion d’un lecteur de chèque,…
C’est le besoin que vous en avez qui va vous permettre de faire votre choix.

Choisir un terminal de paiement

Vos besoins ne seront pas les mêmes en fonction de votre activité (commerçant, restaurateur, chauffeur de taxi…). C’est un choix important qui peut peser lourd dans la trésorerie. Un terminal de paiement génère de nombreux frais : d’achat ou de location, d’abonnement mais aussi des commissions sur chaque paiement. Etudier les différentes possibilités offertes vous permettra de faire baisser la note.

Différents modèles de TPE en fonction de votre activité

Le premier critère qui va guider votre choix sera la façon dont vous encaissez vos clients. Bonne nouvelle, les fabricants ont pensé à tout en proposant des modèles adaptées aux activités de leurs clients :

  • L’entrée de gamme avec les terminaux fixes. Ces derniers sont utilisables uniquement à un endroit précis d’un point de vente, un comptoir, une caisse de supermarché… Ils seront ainsi particulièrement adaptés aux activités nécessitant que le client se déplace pour payer. C’est bien souvent le cas des commerces alimentaires, des salons de coiffure ou des boutiques (vêtements ou autres).
  • Viennent ensuite les terminaux mobiles, utilisables partout sans restriction. Ils utilisent la technologie Wi-Fi, Bluetooth, 3G ou 4G ou optique. Pratiques, ils sont par exemple utilisés par les taxis, les VTC, les vendeurs sur les marchés ou les traiteurs ambulants.
  • On retrouve aussi les terminaux portables. Fonctionnant en Wi-Fi, ils peuvent être utilisés à un point fixe mais peuvent aussi être déplacés dans un même lieu. Ils s’adaptent parfaitement aux restaurants et bars, dont la clientèle paie très souvent à table.
  • Les terminaux de paiement virtuels font également partie du classement puisqu’ils permettent un encaissement par carte bancaire par les commerces en ligne et les plateformes de paiements dématérialisés comme Paypal.

Dans tous les cas, pensez bien aux frais occasionnés par les modes de connexion avec la banque (Wi-Fi, ligne téléphonique, 3G ou 4G,…) mais aussi aux conséquences en cas de panne du réseau par exemple.

Acheter ou louer un terminal de paiement

De plus en plus d’entreprises choisissent de louer leur matériel. À l’achat, il faut souvent compter 260 € HT pour un appareil fixe de dernière génération et 600 € HT pour un modèle portable de qualité. A cela s’ajoutent les frais de maintenance, de mise à jour et de renouvellement régulier. La location offre de la flexibilité, un appareil de dernière génération et de nombreux services associés. Les tarifs varient entre 15 et 30 euros par mois. Pour faire un choix, nous vous invitons à bien regarder la commission fixe prélevée à chaque transaction et à la négocier. Pensez également à regarder les services inclus : installation, mise à jour, assistance, frais de télécommunication (avec la carte SIM par exemple),…

Les valeurs de transactions

Avant de choisir un terminal de paiement, pensez à regarder le montant des transactions que vous effectuez. Selon les TPE, si ce montant est supérieur à un certain seuil, l’appareil va solliciter une autorisation pour vérifier que la carte est bien valide. Cela peut prendre quelques secondes voir minutes.

Les fonctionnalités spécifiques

Encore une fois, tout dépend de votre activité et de vos besoins mais pensez à bien définir ce que vous recherchez en amont : « sans contact« , acceptation des titres restaurant dématérialisés, besoin d’encaisser à l’étranger, de prendre des cautions pour les loueurs ou hôtels…

Quel fournisseur de terminal de paiement choisir ?

Il n’y a bien sûr pas une seule réponse à cette question. Il a longtemps été d’usage de contacter sa banque qui, de plus, avait le monopole sur le secteur. Partenaire de confiance des commerçants et industrie, négocier avec son conseiller peut être possible si on a un bon contact avec lui. Mais, depuis l’apparition de nouvelles technologies dans ce domaine, en particulier le « sans contact« , de nouveaux acteurs ont vu le jour. Inscription en ligne, encaissement dès réception du TPE, taux de commissions plus faibles : les avantages sont importants. Nouveauté : des boitiers adaptés aux micro-entreprises et/ou ceux qui ont des besoins ponctuels. Vous disposez ainsi d’un TPE pour une dizaine d’euros, aucun abonnement, pas de frais fixes mais des commissions plus élevées. Ces startups misent très souvent sur le paiement mobile. Parmi elles citons : SumUp, iZettle ou encore la marque française Smile and Pay.

A lire également :

Partagez cet article:

Articles récents

Les commentaires sont fermés.