Créer une holding : quels sont ses avantages ?

Créer une holding

Que ce soit pour créer votre propre entreprise, ou là développer davantage pour gérer plusieurs et différentes activités dans des structures variées, ou pour un montage juridique, la réalisation d’une holding offre beaucoup d’avantages opérationnelles, fiscaux, pratiques et juridiques. A travers plusieurs points clés, nous répondons à toutes les questions que vous posez avant la conception de votre holding !

En quoi consiste la création d’une société holding ?

Créer une holding, veut dire créer un groupe d’un minimum de deux sociétés. Imaginez dans ce schéma : une société « mère » (qui est la holding), occupe une partie ou tout du capital, d’une seule ou de plusieurs sociétés « filiales ». La société dite mère, est celle qui va centraliser tous les intérêts des acteurs concernés. La structure d’une holding est également parfaite pour la réunification et permet différentes démarches administratives, et de répartir et diviser, si on en ressent la nécessité, on trouve également différents services dans les diverses sociétés filiales.

Quel est l’intérêt de créer une holding ?

Créer une holding offre de nombreux atouts, qu’ils soient juridiques, financiers ou fiscaux.

Avantages fiscaux

La conception d’une holding offre libre accès à ces deux régimes fiscaux intéressants et particuliers, qui sont : le régime mère-fille et le régime d’intégration fiscale.

Le régime mère-fille

Ce régime fiscal offre la possibilité à la holding de détenir un minimum de 5% du capital social total de la filiale, et d’autre part d’être déchargée d’un pourcentage de tous les produits de participation que perçoit l’intermédiaire de la filiale. Concrètement, c’est une exonération intégrale. Cependant, pour pouvoir profiter du régime dit « mère-fille », la holding devra être la propriétaire d’au moins 5 % du capital de la ou des filiales, ces sociétés sont soumises aux impôts sur la société (IS). Ce dispositif permet à cette dernière d’être déchargée de plus de 95% sur les participations qu’elle encaisse à travers la filiale.

Le régime d’intégration fiscale

L’avantage de ce régime fiscal est qu’il permet de faire une imposition globale sur tous les bénéfices des sociétés filiales regroupées. De cette façon, grâce aux bénéfices des autres sociétés du groupe, les déficits des autres pourront être compensés. Un autre avantage également fiscal : les dividendes que versent les filiales à la société principale sont tous exonérés à 100 %.

Cependant, pour accéder à ce système d’intégration fiscale, il y a des conditions.La holding devra posséder un minimum de 95 % du capital social de la ou des filiales et les différents exercices de comptabilités devront s’exécuter aux mêmes dates.

Avantages financiers

En matière de financement, la création d’une holding amène de sérieux atouts. Par exemple, la société mère peut simuler 95 % des rétributions perçues par l’une de ses filiales au reversement des dettes.

Mais surtout, le montage d’une holding offre la capacité d’optimiser les droits d’emprunt auprès des banques. Ainsi vous aurez un montant plus important à investir dans l’annexe, car les conditions de financement sont clairement plus favorables. La raison est que la holding permet l’offre des garanties financières et des cautions bien plus supérieure à celle que pourrait offrir une personne physique, par exemple.

Cependant, pour éviter l’effet inverse de cette stratégie, il est obligatoire d’assumer les remboursements à deux échéanciers.

Les avantages juridiques

En décidant de créer une holding « simple », donc, une société filiale rattachée à une société mère, vous avez la possibilité de faire entrer plus d’investisseurs que dans le cas d’une entreprise

dite « classique », et ce, tout en gardant la main sur la filiale. A titre d’exemple, dans une société simple, il vous est possible de donner accès jusqu’à 49 % du capital aux associés et investisseurs

(c’est le maximum imposé pour garder le contrôle). Avec le système d’une holding, il vous est possible de faire la même opération en leur donnant jusqu’à 49 % de la société mère et la même chose pour la filiale.

Quelles sont les démarches à suivre pour la création d’une holding ?

Créer une holding, c’est comme créer une société dite « classique ». La différence réside dans le fait de définir l’objet social. Avec la structure de la holding, il est nécessaire d’indiquer que la société mère a le droit de détenir des parts de la ou des filiales, ainsi soutenir celles-ci administrativement.

Il y a trois manières différentes de créer une holding :

  • Créer une holding dite « normale » : il suffit de bâtir une nouvelle société et d’utiliser son capital pour la fondation des filiales ;
  • Créer une holding dite « par le bas » : en possédant le capital d’une autre société, on peut s’en servir pour apporter de nouveaux actifs à la holding ;
  • Créer une holding dite « par le haut » : plusieurs actionnaires mettent leurs cotisations sociales en commun afin de construire le capital social de la holding.

Partagez cet article:

Articles récents

Les commentaires sont fermés.